]
100 millions de dollars, pour soutenir des PME africaines en 2019
Économie
Commerce

Afreximbank

100 millions de dollars, pour soutenir des PME africaines en 2019

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) a lancéen début février dernier un nouveau fonds delancement de son nouveau Fonds pour le développement des exportations en Afrique (Feda).

Enie


Suite à la tenue de la réunion du 3 février dernier au Caire (Egypte) de pré-constitution du conseil d’administration du FEDA, avec la présence de plusieurs personnalités à savoir ; le Professeur Bénédict Oramah, président d’Afreximbank, Jean-Louis Ekra, ancien président d’Afreximbank, VishwanathanShanker, associé et PDG du fonds d’investissement privé Gateway Partnersour, Dr. Sidi OuldTah, directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, lors de cette rencontre, un engagement initial de 100 millions de dollars, vise à soutenir les PME africaine dont les activités de développement démarreront au cours de cette années 2019.

Selon un communiqué d’Afreximbank,« fournira des capitaux d’amorçage aux entreprises des secteurs clés d’Afreximbank, notamment l’agroalimentaire, la fabrication, la consommation et la vente au détail, les services financiers, la technologie, les voyages et le tourisme, les transports et la logistique et le secteur industriel ».Pour le président d’Afreximbank, Bénédict Oramah, « l’objectif à long terme du Feda est la fourniture de fonds propres et de services financiers, non financiers et de soutien connexes aux opérateurs des secteurs négociables et de soutien en Afrique, en mettant l’accent sur les activités qui soutiennent le commerce intra-africain et les exportations à valeur ajoutée ».

Pour les PME, principalement celles exerçant dans les secteurs de la fabrication, l’agroalimentaire, le commerce de détail, les services financiers, la technologie, le voyage et tourisme, le transport et la logistique, mais aussi les parcs industriels. Dans un futur plus ou moins proche, selon la banque régionale, FEDA inclura « les investissements en actions vitaux propres à stimuler le commerce intra-africain », ajoute le communiqué.

Enie

partage

comments