]
Le chef d'état-major de l'armée tué par son garde corps
Actualités

Éthiopie

Le chef d’état-major de l’armée tué par son garde corps

Toutes les versions de cet article : [عربي] [français]

Selon un communiqué de première ministre, le chef d’état-major de l’armée éthiopienne National Defence Forces (ENDF, le général Seare Mekonnen, a été tué par balle par son garde du corps à son domicile

Enie


Selon l’agence de presse turque Anadolu Agency, citant Nigusu Tilahun, le porte-parole du Premier ministre, il s’agirait d’une tentative de prise de pouvoir dans cette région, menée par un groupe de mercenaires. Plusieurs officiels et militaires auraient été tués au cours de l’attaque lancée aux alentours de 15h30. Les communications téléphoniques et connexion internet ont été coupées à la suite des premiers échanges de tirs

Un coup d’Etat échoué

Tué quelques heures après une tentative de coup d’Etat dans l’Amhara, un Etat régional dont le président a également été tué, a déclaré dimanche une porte-parole du Premier ministre. Celle-ci a précisé à la presse qu’un "commando de tueurs" dirigé par le chef de la sécurité de l’Amhara (nord-ouest) avait fait irruption dans une réunion samedi après-midi, blessant mortellement le président de la région Ambachew Mekonnen et un autre haut responsable

L’Amhara, une région, une histoire

L’Amhara, sur les hauts plateaux, est la terre d’un peuple du même nom et le lieu de naissance de nombreux empereurs du passé. Les Amharas représentent le deuxième groupe ethnique de l’Ethiopie après les Oromos et ces deux ethnies ont été à l’avant-garde de deux ans de grandes manifestations qui ont provoqué la chute de l’ancien Premier ministre Hailemariam Desalegn. Il a notamment légalisé des groupes dissidents, amélioré la liberté de la presse et limité les atteintes aux droits de l’homme en faisant arrêter des dizaines de responsables de l’armée et des services de renseignement. Il s’est également lancé dans un programme de réformes économiques et a fait la paix avec l’Erythrée voisine après plus de vingt ans de conflit

Enie

partage

comments