]
Les secteurs porteurs en Arabie Saoudite
Économie

Arabie Saoudite

Les secteurs porteurs en Arabie Saoudite

Toutes les versions de cet article : [عربي] [français]

L’Arabie Saoudite est la plus grosse économie du Moyen-Orient et le pays arabe le plus riche de la région

Enie


L’économie de l’Arabie Saoudite repose presque entièrement sur le pétrole, la croissance était attendue à 1,9%, avec l’économie non-pétrolière croissant encore plus à 2,3%. Avec les prix du pétrole modéré depuis fin 2018. Le FMI a diminué ses prévisions de croissance pour l’Arabie Saoudite en 2019, de 2,4% à 1,9%. La production de pétrole de l’Arabie Saoudite a atteint 10,4 millions de tonneaux par an en juin 2018. La dépense des consommateurs était en hausse avec des transactions en lieu de vente augmentant de 6,8% dans la première moitié de l’année par rapport à l’année passée

Les autorités Saoudiennes ont décidé de réduire la production en mars et la production pétrolière devrait rester plus basse que les niveaux vus l’année passée jusqu’à l’expiration de l’accord de l’OPEP de janvier-juin qui souhaite réduire la production de 1,2 millions de tonneaux par jour. La dette étatique reste autour de 19,4% en 2018 et est prévue d’augmenter légèrement à 20,4% en 2019. Secteur des dattes, bien que l’Arabie Saoudite demeure le premier producteur mondial de dattes, Pour le secteur de l’agriculture, la surface cultivable est estimée à moins de 1 % du territoire, dominent le pastoralisme nomade (élevage des caprins et surtout, maintenant, des ovins) et l’agriculture irriguée. Les possibilités agricoles des oasis sont assez larges : riz, blé, café et qat, dont les feuilles au pouvoir enivrant sont mâchées par les Saoudiens

L’État a beaucoup investi dans les travaux hydrauliques pour augmenter la production agricole ainsi que dans des projets pilotes (fermes de vaches laitières près de Riyad). Côté de l’industrie, le gouvernement a entrepris de diversifier l’économie en favorisant, outre l’agriculture, le développement d’une industrie nationale dans les secteurs du raffinage, de la pétrochimie, de la sidérurgie, du bâtiment et de l’agroalimentaire

Pour le service et transport, au cours de ces dernières années, le réseau routier a été considérablement amélioré, en particulier dans le Nord-Est, malgré les distances et la chaleur qui abîme, par dilatation, les routes bitumées, d’importants efforts ont été réalisés qui concernent le téléphone, les usines de dessalement et les installations portuaires par lesquelles transitent les hydrocarbures un oléoduc joint le golfe Persique à la mer Rouge

Enie

partage

comments